After The One Piece
La V2 d'ATOP est déjà disponible sur http://a-op-v2.forumactif.com. Le niveau RP demandé y est un peu plus élevé mais c'est ça le progrès! Wink


Bienvenue sur ATOP, ce forum RP se base sur les principes du manga One Piece mélés à une avancée de l'histoire originale. Le RP se déroule donc cent ans après les aventures du légendaire Luffy et bien des choses se sont passées pendant tout ce temps...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jigoku Kuriyami [à valider]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jigoku
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Kyuusei.
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Points de Renom:
0/5000  (0/5000)
Points d'Honneur:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Jigoku Kuriyami [à valider]   Dim 23 Aoû - 11:27

Présentation


Nom et Prénom : Kuriyami Jigoku.

Âge : 36 ans, aux alentours...

Groupe : Pirates.

Titre/ Grade de base : Empereur Pirate.

Arme(s)/Équipement : Quatres sabres, dont un est Wadô Ichimonji, disposant d’une lame droite, ce sabre compte parmi les 21 plus grandes lames du monde. Il est estimé à 10 millions de Berry ( explications de l'obtention dans l'histoire.) . Il ne l'utilise quasi jamais, il utilise les trois autres, qui eux, sont de piètres qualités. Il se bat avec le style à deux épées.

Équipage : Kuroten'shi Katayoru.

Spécialité de Base : Agilité.

Fruit du Démon : Yami Yami no Mi, fruit des ténèbres.
- Description : Ce fruit de type logia, permet à son possesseur de tranformer son corps en ténèbres. Ceci lui permet de disparaitre et de réapparaitre quand il le souhaite. Avec ce logia, est fourni la puissance de la gravité, ce phénomène qui peut tout absorber...aussi les pouvoirs d'un fruit du démon, c'est pourquoi quand il frappe, même un utlisateur du fruit du démon de type logia, est touché.

Pouvoir Spécial : Aura Divine : l'Aura Divine est un don de naissance que très peu de personnes possèdent, ni même connaissent. Ce pouvoir a été découvert suite à la mort de Monkey D. Luffy, les raisons de l'existence de l'Aura Divine ne sont pas claires mais ceux qui l'utilisent peuvent faire ressentir leurs sentiments les plus forts actuels rien que par leur simple présence, volontairement et involontairement pour ceux qui ne sont pas très avancés dans la maîtrise de leurs pouvoirs. Et c'est la cas de Jigoku, il n'a fait preuve qu'il possédait le pouvoir qu'une fois, mais il est bien déterminé à s'entrainer pour maitriser cet aura parfaitement.

Description Physique : Kuriyami est un type commun, grand avec de larges épaules, laissant croire qu'il est musclé, et c'est le cas. Il se balade toujours avec une longue veste noire, lui arrivant au bas des jambes, faites en cuir noire. Il y'a souvent un halo de fumé noire qui s'échappe de ses épaules. Beaucoup de rumeurs circule sur cette fumé. Certains disent que ce sont des ailes corrompues, d'autres que c'est sa méchanceté qui n'a plus de place dans le corps. Ses cheveux sont noirs brillants, comme ses yeux. La plupart du temps, il ne sourit même pas. Ses sourcils ont une forme qui donne l'impression qu'il les fronce tout le temps. Son menton est triangulaire, on voit juste qu'il se termine en un bouc pointu. Ses oreilles sont légèrement pointues aussi, même le seul homme ayant dit qu'il ressemblait à un lutin comme ça, n'est plus sur cette planète. Certains disent que quand on le regarde trop longtemps dans les yeux, on est aspirés par les ténèbres, c'est pourquoi tout le monde baisse la tête quand il passe. Il se comporte d'une manière assez arrogante, toujours les mains dans les poches, une cigarette dans la bouche. Des cernes contournes ses yeux, ce qu'il lui donne un teint plutot cadavérique. Ses jambes sont frêles, mais elles lui sont assez utiles, car ils courent assez vite.Toujours les épaules en arrièrre, lui donne aussi un air décontracté, face a n'importe quelle situation. Il possède aussi une boucle d'oreilles en forme de flammes noires sur son oreille gauche. A son cou, pend un pendentif en forme de sabot miniature, de couleur noir, toujours, fait de granit marin.


Description Mentale : On pourrait croire qu'il est vile et cruelle, mais non, c'est juste qu'il ne faut pas l'embêter. Sa réputation d'homme dangereux venu des enfers lui vient d'une vieille légende des Frères. Sinon, il est plutot amicale, avec les gens de son côté bien sûr. Son niveau intellectuel est assez élevé, il est vif et malin, ce qui lui permet de se sortir de toutes les situations. Si son niveau intellectuel est élévé, il n'est rien par rapport à son niveau de combat. Quand il est dans une situation dangereuse, il n'hésites pas à faire preuve d'humour. Il est aussi très difficillement susceptible. Quand il n'aime pas quelqu'un, ça se voit direct à sa tête, ça narrive que très rarement. Son but poursuivit depuis toutes ces années, c'est le poste d'amiral et aussi un poste sur le bateau des White Tigers. Et pour ça, il serait prêt à tout, même à donner son âme au diable...si ce n'est déjà fait. Son principal défaut, enfin ses principaux défautes, sont la jalousie, et le mensonge. Et oui, il ment souvent, peut-être qu'Usopp à de la concurrence un siècle après... Et sa qualité principale, est l'amitié. Il ne laissserait jamais un ami dans le besoin.


Histoire :

Fini! Surprised

Code du règlement: OK


Dernière édition par Jigoku le Ven 11 Sep - 18:30, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jigoku
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Kyuusei.
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Points de Renom:
0/5000  (0/5000)
Points d'Honneur:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Dim 23 Aoû - 23:02

Histoire :

Chapitre I :


Au commencement il y avait l'eau et la terre puis Dieu créa l'homme. Ensuite il se reposa, depuis la nuit des temps les hommes se sont battus et ont tenté d'être le meilleur. Dieu envoya alors son fils, un ange du nom de Jigoku pour remédier à cela mais la corruption avait affecté le coeur de l'ange à présent déchu. Son pouvoir démoniaque il l'utilise à présent pour la guerre et le combat. Dieu décida d'envoyer son meilleur agent, un autre de ses fils Hikari, l'ange de lumière il avait pour mission de purifier la terre et de tuer Jigoku, mais tel le Ying et le Yang ils sont inséparable, l'un ne peut vivre sans l'autre et car sans lumière il ne peux il y avoir d'ombre et de ténèbre. Leur force sont parait-il égal mais nul ne peut le vérifier. Voyant que ses fils étaient au même niveau Dieu décida de les transferé dans un corps de nouveau né, pour pouvoir s'améliorer durant leur vie terrestre. Il les mit alors dans une même famille. Les Kamisama, Dieu étant avec Hikari et Jigoku qui avait pu pactisé avec le diable avait son soutien, dans un monde énorme et vaste, dans une petite bâtisse se trouvait les deux plus puissantes forces d'une nouvelle ère de paix ou de chaos total.

N'oublions pas que tous ceci n'est que légende, mais pour une légende, il faut toujours quelque chose de réel qui soit tranformée selon les gens qui la racontent. Une légende n'est jamais la même, à part si les personnes qui la content, sont presque pareils...

Notre histoire, commence dans une campagne éloigné de la grande ville du comté. Un petit village où il ne se passe jamais rien, et pourtant, ces là que les deux hommes les plus dangereux sont nés. Jigoku Kuriyami du nom de son grand-père paternel, et Hikari Kamisama du nom de leur grand-père maternel. Vous vous demandé surement ils ont tous les deux des noms différents alors qu'ils sont frères? Vous allez comprendre.

C'est au printemps, la saison la moins aimé de Jigoku, que la haine envers son frère avait commencé. On voyait que Hikari était le préféré. Déjà dans le village tout le monde l'aimait, tandis que Jigoku, il était évité comme la peste. Allez savoir pourquoi... Espionnant du haut de son arbre favori, il vit son père offrir une arme à son frère. Jaloux de son frère, Jigoku s'entrainait lui aussi, mais avec une branche. Chaques fois qu'il retournait s'entrainer, il prenait une arme plus grosse, jusqu'à aller la piquer dans le dojo du village. Chaques jours, il devenait plus fort, et dans l'espoir d'aller affronter son frère et de le vaincre, il se dirigea vers le lieu d'entrainement de son frère et de son père. Arrivé là-bas, son visage s'éclaircit d'un sourire, ce qui arrive rarement. Son père venait de porter un coup à son frère avec une épée faites de...ténèbres. S'étant renseigner la dessus, c'était quand même la première fois que Jigoku vit son père utilisé les pouvoirs de son fruit du démon. Une lueur brilla dans les yeux de notre anti-héros. Il n'était plus jaloux de son frère, mais de son père. Il laissa aussitôt tomber l'entrainement, pour aller s'instruire. On racontait dans le village, que ce gosse était dérangé. Mais c'est vrai, il n'avait que huit ans, et savait pourtant déjà lire, presque écrire, et il était malin, très malin...Trop malin. Il compris la seule chose qui pouvait anéantir un posseseur de fruit du démon. Du granit marin, ou le noyer dans de l'eau de mer, et pour lui, la meilleure chose à faire, était de se procurer une arme de ce granit marin.

Ce n'est que vers ses dix-sept ans, qu'il trouva cette arme, un magnifique poignard avec au bout du manche, une étoile rouge. Cette arme, il a voyagé quelques jours pour la trouver, et il a dû tuer pour le faire, mais qu'importe, là où il en était... Il recommenca a s'entrainer, mais cette fois-ci avec son frère, chaques jours. Ils réussisaient des prouesses techniques, à un tel point que des gens du village venait les voir s'entrainer, ça ne lui plaisait pas, mais il devra surement faire avec dans l'avenir, alors autant s'y habituer. Mais il étais plusfort quand il était seul. C'est alors qu'un jour, seul, il ressorti la dague, et l'esseya. Il porta un seul coup à un arbre, et celui-ci fut coupé net en deux. Il était heureux, pour la première fois de sa vie, et il était heureux, rien ne pourrais l'arrêter... Ou peut-être que si. Son frère, c'est pourquoi il devait agir vite, et simplement.

C'est dur à croire, mais Hikari, aussi intelligent qu'il le paraissait, ne devait surement pas s'attendre à ce que ses parents allait leur dire le jour des dix-huit ans de Jigoku. Ils sont tous réunis dans la cuisine, seul Jigoku semblait ininterressé par la conversation, son père commença, mais Jigoku ne pouvait plus attendre plus longtemps. Il pris sa lame et et tua son père, un coup fatal, mais au point faible de chaques êtres-humains, et pas seulement contre une arme que c'était leurs points faibles, du moins, c'est ce que pense Jigoku. Et une autre idée lui vint en tête. Comment un bretteur d'une si grande renommé, pu être tué aussi facilement? Peut-être ne se doutait-il pas qu'un de ses fils allait le tuer? Ou peut-être le savait-il et à laisser faire Kuriyami Jigoku? Mais il se poseras ce genre de question plus tard, tandis qu'un fruit sorti du corps de son père, en transperçant le ventre, il vola rapidement vers Jigoku. C'est à ce moment qu'il eu ces pouvoirs. Il prit le fruit, et usa d'un sort pour diparaitre. Peut-être son frère pensait qu'il allait aller le plus loin possible, mais il se trompe, Jigoku était dans un coin de la pièce, tapis dans les ténèbres. Il écouta le récit de sa mère. Hikari tua la mère, et pris possesion du fruit. Sans Hikari, Jigoku pourrait surement avoir un contrôle total sur l'humanité. A ce moment, Jigoku comprit, que depuis la nuit des temps, leurs destins étaient tracés. Chacun avait déjà une maitrise incroyable du fruit juste après l'avoir englouti. Kuriyami utilisa à nouveau sa maitrise du fruit, pour aller le plus loin possible de leur maison.

Seul un regret s'empara de l'anti-héros...La lame en granit marin, il l'avait laissé là-bas.


Chapitre II :


Nous reprenons l'histoire où nous l'avons laissé. Jigoku s'est donc sauvé de la maison. Il ne savait pas exactement où il allait tombé.
L'endroit était assez éclairé, ce qui ne plait plus trop à Jigoku d'un coup. Mais c'est logique... Il se frotta les yeux et se leva. Il posa
sa main sur ce qu'il pensait être un mur. Mais il posa la main droit dans un brasero, ce genre de benne où l'on fait flambé du bois dedans.
Mais bizarrement, il ne ressenti pas la douleur. Deux ou trois clochards en train de se frotter les mains au dessus du feu, le regardait.
Kuriyami se mit les mains dans les poches, et commença à avancer, tandis qu'un des clochards l'interpella.

Hé toi. D'où tu viens!

Epuisé de ces dernières heures, Jigoku fit juste un signe en désignant le ciel. Le clochard qui l'a appeller le regarda fixement, tandis que
les deux autres regardaient en l'air, en proie à voir une quelconque forme dans le ciel.

As tu faim? Jigoku tendit l'oreille car il avait mal entendu.As tu faim?

Le clodo lui donna alors un morceau de pain. Il avala, serra la mains des clochards l'un après l'autre, puis s'en alla.Avant de partir, il avait emporté une bourse pleine de berrys. Non seulement tueur, il est aussi voleur. Il parti vers le centre de la ville.
C'était justement le marché. La foule avnçait et reculait, telle la mer, pouvant donner la mal de mer à n'importe quel boulet. Il se balada,
volant deux trois choses par ci par là. C'est alors qu'une troupe de marine passait par là. Un des marines remarquant Jigoku, lança aux
autres un appel. Jigoku, ne remarquant rien, pris quelques fruits sur un comptoir alors que le vendeur était occupé par un client.

Toi, ouai toi, le gars en noir.

Jigoku se retourna, et devant lui, une vieille femme, avec une tenue de la marine. Elle avait des rides partout, et semblait tout de même jolie. Elle n'était pas impressionante, mais elle s'était prononcé sur un ton autoritaire. Jigoku reposa les fruits, et alla devant la femme.

Celle-ci dit:

Que je t'y reprenne plus sale voleur, ou alors, tu vas tâter de mon sabre.

Elle montra alors son sabre, celui-ci était tout blanc. Tout le monde semblait impressionné lorsqu'elle la sortie de son fourreau. Elle la tient en main droite, et une fraction de seconde après, elle l'avait dans la main gauche. Jigoku, sentait une telle présence de ce sabre. Il le voulait. Il ressenti un frisson car un sentiment venait de s'emparer de lui, le même qu'il a depuis ses huit ans, la jalousie. La femme et sa troupe de marine s'éloignèrent. Suivit du regard de Jigoku.

La foule se remit à bouger, mais Kuriyami toujours pas, il regardait toujours les marines s'éloignés et il décida de les suivre. Il arriva enfin devant ce qui semblait être leur poste. Une maison assez grande, avec le sigle de la marine. Un nouveau rêve devint celui de Jigoku, ou plutot deux. Le premier était de prendre ce sabre, et le deuxième était...celui de devenir marine. Oui, ça lui plairait, ce pouvoir, ça lui permet de ne pas se faire punir pour ces actes, du moins pas mortellement. Oui, ça lui plairait vraiment. Il entra donc dans le bâtiment. Il devait être midi, car tout les marines étaient en train de manger. Tous sauf une, la femme de tout à l'heure. Une supérieure vu son oeil
protecteur. Jigoku s'approcha d'elle, mais à peine avait-il fait deux pas que:

Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais que tu allais venir.

Jigoku s'arrêta net. Les yeux fixés sur le sabre.

Et je crois savoir pourquoi tu viens, et ma réponse est oui. Tu trouveras un uniforme dans les vestiaires, tu verras un

sergent qui t'entraineras.


Aussitot dit, il se mit au garde à vous, et parti en courant vers les vestiaires. La salle, qui était devenu silencieuse, refit le bruit des cliquetis d'assiettes avec les couverts. Jigoku mit son unfiforme, étrangement il se sentait chez lui. Mais son bonheur n'était pas comblé, mais ne sachant pas pourquoi, il savait que ce sabre, il ne l'aurait pas par la force.

Quelques mois après, l'entrainement fut vite dépassé. Le sergent qui avait prévu un programme de deux ans, ne savait plus quoi faire, Jigoku était tellement fort. Alors il appella la vieille femme. Elle s'appellait Coco, un nom assez comique, mais elle était Amiral. C'est la première fois depuis son père, que Jigoku admirait quelqu'un. Ce fut le tour de cette Amiral de l'entrainer. Et comme prévu, ce fut plus dur.

De nouveau quelques mois après, lors d'un entrainement, il y'eu une rebellion dans la ville. Les gens n'aimaient pas trop les marines. Une grande bataille éclata sur la place, et seuls restaient debout, quelques marines, l'amiral, le sergent, et enfin Jigoku. Celui-ci, énervé, décida enfin d'utiliser ces pouvoirs. Il regarda une maison abandonné, et d'un coup, celle-ci fut attiré par Jigoku. Elle avançait lentement, tout en prenant de la vitesse. Et il cria:

VOILA CE QUI VOUS ATTEND!

Et la maison se rétracta sur elle-même dans un craquement sinistre, il y'eu des oh dans toute la foule, seul quelqu'un ne paraissait pas surpris, à votre avis? L'amiral...

Après cela, les villageois sont rentrés chez eux, et les marines ont pu retourner se reposer. Jigoku était sur le toit, en pleine nuit. Quelques passants solitaires, osant passé devant le poste des marines, prenait de la vitesse en apercevant Jigoku. Une maine lui saisit l'épaule, mais il n'en fut nullement surpris.

Je savais que tu n'étais pas comme les autres, dès que je t'ai vu au marché. Voilà presque deux ans que je te connais. Tu es quelqu'un d'extraordinairement fort. Je dois te dire deux choses. La première est que mon entrainement est fini. Tu vas aller en suivre un plus poussé au QG de la Marine. Tu as de l'avenir. La seconde chose est...

Elle lui tendit un morceau de tissu. Il le saisit et il sentit quelque chose de dur dedans, quelque chose qui a...une présence. Jigoku déballa le paquet, et il en sortit le sabre, avec un pendentif. Celui-ci est orné d'un coquillage noir.

Il me reste très peu de temps à vivre, je souhaite te faire ses cadeaux.Le sabre est appellé Wadô Ichimonji. Celui d'un très grand pirate. Tu vas surement en entendre parler. Et enfin, ce coquillage, fait de granit marin. Il ne te feras rien à toi, mais à tes ennemis par contre...

L'Amiral lui donna un tape sur l'épaule, puis celle-ci sauta du toit, et disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jigoku
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Kyuusei.
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Points de Renom:
0/5000  (0/5000)
Points d'Honneur:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Mar 25 Aoû - 1:03

/HRP: Sorry de refaire un post, mais il me disait message trop long:HRP\



Chapitre III:


Nous revoilà avec Jigoku. Celui-ci est en route vers le QG de la marine, où il va continuer son entrainement. L'épée de l'Amiral repose déjà aux côtés de Jigoku, et autour de son cou, le pendentif. Son uniforme est sale et délavé. Il posa la question au capitaine du navire de savoir où ils allaient, et il lui répondu que le QG était sur une île flottante construite par la Marine, sur Grand Line. Le voyage dura deux ans, et à chaques arrêts, Jigoku prenait connaissance des cultures. A deux des ports visités, il pris des sabres. Il porte maintenant trois sabres, celui de l'Amiral, et ces deux nouveaux, qui apparament, avait déjà été utilisé maintes fois. Un matin, le guetteur cria qu'un bateau approchait. Jigoku sorti pour voir ce que c'était, mais pas de pavillon. Ce n'est qu'a une centaine de mètres, ou seulement l'équipage d'en face devenait visible, qu'un pavillon à tête de mort se déploya. Leur navire était trois fois plus gros que celui des Marines. Evidemment, tout l'équipage était paniqués, partout des plaintes se font entendre. Un premier coup de canon aussi. Celui-ci tomba à deux mètres du navire. Jigoku restait calme. Enfin il va pouvoir voir ce que ces entrainement on vraiment donné. Un deuxième boulet de canon fut tiré, Kuriyami tendit la main, et le boulet disparu dans la paume de la main crasseuse de Jigoku. L'équipage fit un sifflement, tandis que les ennemis furent pris de panique. D'un doigt, l'anti-héros attirait le navire pirate vers eux, tandis qu'avec l'autre main, il attrapait, ou plutot absorbait les boulets de canons. Les pirates n'étaient plus qu'a quelques dizaines de mètres, qe Jigoku leva sa main gauche, et fit réapparaitre les boulets de canon. Le bateau adverse fut tellement endommagé, que certains de marins, prient de désespoir, sautèrent du navire. Bientôt, il fut si proche, qu'en sautant tout bêtement, il pouvait passer d'un bateau à l'autre. Trois pirates alllèrent directement sur Jigoku, mais leurs lames ne lui firent rien, étant donné que son fruit est du type logia. L'anti-héros recula d'un pas, et dégaina ces deux sabres, tout en laissant bien le blanc en place. Pour lui, une simple petite attaque comme ça ne méritait pas de se faire réduire au silence par le Wadô Ichimonji. Il commença donc à se battre. Les pirates étaient apparament très faible devant lui. Il en eu vite fini. C'est alors que devant lui, se dressa un énorme monstre, tenant dans chaques mains une massue, qu'un être normale devait porter à une main. Pour narguer le gorille d'en face, Jigoku rengaina un sabre. Tout le monde retint son souffle, toutes bastons à cesser, afin d'assister au spectacle. Un soldat de la Marine, face à un capitaine pirate. Tout le mode connaissait déjà le vainqueur. Une des masses s'éleva, et tapa dans le flanc de Jigoku. Techniquemet, il n'aurait rien du sentir, mais il fit propulser dans un tas de tonneau pour les vivres. Il se releva avec un filet de sang qui coule de ses lèvres. Les pointes de la massure devaient surement être en granit marin. Seul sa compétence au combat pouvait le sauver à présent. Il courut vers son ennemi, et une fraction de seconde plus tard, il se retrouvait derrière celui-ci. Les deux masses s'écrasèrent sur le sol, et la capitaine tomba par dessus bord. Les pirates effrayés se mirent à genoux en signe de résignation.

Apparament, les exploits de Jigoku avait déjà faient pas mal de chemin, car dans une ville juste avant Reverse Mountain, on le félicita d'avoir mis au silence un des plus grands brigands du coin. Ca ne lui faisait ni chaud ni froid.

Bientot, ils arrivèrent à l'île flottante. Une grande forteresse se tenait dessus, avec le drapeau de la Marine au dessus. Ils entrèrent par une énorme porte en acier, et devant lui, en plein milieu de la forteresse, un jardin avec une marre. Un homme l'attendait là, avec une tunique bleu, et dans le dos, marqué Amiral. Kuriyami se présenta, et il fut encore une fois félicité de ses actes. Et l'Amiral, lui dit que ça faisait plaisir d'avoir une aussi grande puissance de leurs côtés. C'est alors que Jigoku s'imagina qu'il n'avait pas besoin d'être dans la Marine pour avoir un grand pouvoir. Et sachant que son destin était déjà tout tracé, il attenda. L'Amiral expliqua tout d'abord, qu'il n'était qu'ancien Amiral, mais que la Marine l'autorisait à porter le manteau. Mais tout le monde continue à l'appeller Amiral. Ensuite, ils prirent l'entrainement:

Cela fait deux mois qu'il est sur l'île, et il ne fait que médité, ou s'étirer devant l'oeil attentif de l'Amiral.

Bien, maintenant que je t'ai vu sous toutes les formes, l'entrainement peut commencer.

Et d'un coup, le rythme changea, au lieu de rester assis dans l'herbe à la façon du lotus avec les yeux fermés, il se retrouvait à soulever d'énormes haltères. Au lieu de se tenir devant l'eau et de regarder les vagues afin d'y voir quelque chose, il combattait des gars plus forts que lui, sans ses pouvoirs bien sûr.

Deux ans sont de nouveau passé. Le physique de Jigoku n'a quasiment pas changé, il est toujours aussi frêles, mais il est pourtant doter d'une force colossale. Il s'ennuyait ici, à part à raconter des histoires aux gars avec lui, il ne sait pas quoi faire, car maintenant, il est devenu le plus fort de toute l'île, surpassant l'Amiral. Celui-ci vint un jour le voir avec un coffret.

Voilà ton insigne de Lieutenant.

Vice-Amiral? Ce n'était pas assez jugea t-il. Il surpasse l'ancien Amiral, et on ne lui donne que ce grade là? C'en était trop, deux ans pour ça?! Il empoigna l'Amiral et lui donna un coup de poing dans le ventre, celui-ci fut projetté en arrière, vers les autres Marines. Ceux-ci se levèrent, surpris de cette réaction, et tous fondèrent sur Jigoku. Enervé, et au bord du pétage de plomb, il ferma les yeux, et autour de lui, se forma un immense trou noir, tous, sans exceptions à part l'Amiral furent aspirés. Kuriyami voulait laissé un témoin.

Ecoutes moi bien Grand-père, je vais monté un équipage de pirates, et renversé le gouvernement, je vais devenir...Le Seigneur des pirates, tout en commençant par Empereur bien sûr! Hin hin hin!

Il s'en alla vers la porte, mais celle-ci avait la réputation d'être impénétrable. Il posa juste sa main dessus, et dans un fracas assourdissant, la porte se rétracta et disparut. Il tendit la main vers l'Amiral, et la porte réapparue, toute cabossée. Elle tomba lourdement sur le sol. Jigoku prit un navire de la Marine, un petit afin d'être sur de pouvoir le faire avancer seul. Puis il s'éloigna, laissant le vieil Amiral seul sur son île.

Jigoku ferma les yeux, et entendit toutes les plaisanteries qu'ils ont fait avec les autres Marines. Que de bons souvenirs...

Dommage qu'ils se soient retournés contre lui.

_________________


Dernière édition par Jigoku le Dim 20 Sep - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jigoku
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Kyuusei.
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Points de Renom:
0/5000  (0/5000)
Points d'Honneur:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Mar 25 Aoû - 20:16

Chapitre IV:



Voici enfin le dernier chapitre de l'histoire de Jigoku, et non le moindre. Après s'être fait une réputation chez les Marines, il en a déjà une après les avoir quitté. Et pas de la manière la plus aimable. Il garde toujours sur lui son insigne de Vice-Amiral. Tout le monde racontait que Jigoku allait devenir l'un des Yonkous, ces Empeureurs Piartes faisant la loi dans le Nouveau Monde. Il était déjà dans le nouveau monde, il ne lui manquait plus que de faire la loi. Les bateaux étaient rares dans cette partie de l'océan. Il s'ennuyait seul sur son bateau, sans vivres. C'est alors qu'a l'horizon, un énorme bateau apparu. Son pavillon? Encore un navire de la Marine. Jigoku se concentra, et une trainé noir parta de son bateau, pour atterrir sur celui des Marines. Kuriyami venait d'untiliser les pouvoirs de sont fruit pour se déplacer. Connaissant bien les bateaux de la Marine, il n'eu aucun mal à trouver la cuisine.

Une fois s'être rempli le ventre, il parti voir sur le pont. Personne n'avait l'air de le reconnaitre, il portait toujours les vêtements de la Marine. Un homme avec un long mateau blanc se trimballait parmi les Marines qui s'activait. Celui-ci avait l'air d'un tyran avec sa moustache grise, ses long cheveux, et son fouet à la main. Dans son dos, était écrit lieutenant. Au moment où Jigoku allait bouger, il vit le lieutenant crié sur un des Marines. Un autre s'interposa, disant que c'est de sa faute, mais le lieutenant l'abatta de sang froid. Jigoku avait aimé la franchise de l'homme, mais le lieutenant pas apparemant. Celui-ci leva son fouet en l'air et alla frapper le Marine à genoux. Le fouet claqua, mais pas sur le Marine, mais sur le bras de Jigoku. Là où il y'eu l'impact, le bras était devenu de la fumé noire. Mais elle disparue très vite. Le Lieutenant recula d'un pas, étonné, puis il paru soulagé, comme si il venait de deviné qui c'était. Et l'homme grandit, son nez s'avança lentement pour devenir un museau, les mains devinrent des pattes. Sa peau était devenu un pelage roux, un fruit du démon Zoan de type Renard. L'homme attaqua, et toucha Jigoku en plein ventre. Celui-ci cracha du sang. Une veine palpitante sur sa tempe. Tout les Marines s'étaient écartés, et formaient à présent un cercle entre les deux hommes. Jigoku ne voulait pas âbimer la bateau, ni les hommes. Il se releva, et pointa le Lieutenant du doigts. Un éclair noir apparu soudain, et fonça droit sur le semi-renard. Celui-ci tenta l'esquive, mais l'éclair lui transperça la peau. Enervé, le Lieutenant se jeta sur Jigoku pour lui donner un coup de poing, ou plutot de patte. L'anti-héros se mit sur le côté, posa sa main droite sur le dos du renard, qui repris sa forme humaine, et il lui donna un grand coup de genou dans le ventre. Le Lieutenant tomba à terre, toussotant. Il pris sa forme de semi-renard à nouveau, et n'ayant rien appris de ses erreurs, retourna droit sur Jigoku. Il n'eu que posé sa main sur le front du Lieutenant, et pointé du doigts vers son ventre, pour lâché un nouvel éclair. Durant le combat, Jigoku était resté le plus calme possible. Tout les Marines reculèrent encore d'un pas, mais au lieu de protéger leur lieutenant, ils poussèrent un cri de joie. Jigoku les regardait, ils mirent le Lieutenant dans une barque avec un peu de pain et de l'eau, puis le laissèrent seul en mer.

Juste après cela, Jigoku fut applaudi. La situation en lui déplaisait pas, loin de là, mais il ne comprenait pas. Surement que ce gars qu'il a battu, était impitoyable, surtout vu la façon dont il a abattu son compagnon. Jigoku, ne voulant pas faire de discours, leur explica demanda de ne plus être Marine, et de devenir des pirates de son équipage, Kuroten'shi Katayoru. C'est le nom qu'il a choisi. Et ses marins s'appellent les Anges déchus. Aucun n'osait ne pas accepter. Tout le moden l'aimait...ou le redoutait. Le navire fut retapé sur les ordres de Jigoku. Il fut peint en noir, l'avant qui auparavant était une femme, n'avait pas changé, ils ont juste défigurer la statue de bois, afin de prévenir la mer et ses ennemis, qu'ils étaient sans pitié. Les voiles étaient noires aussi, et son étendard:





Pendant des jours, ils voguèrent, sans la moindre trace de navire. A part au seizième jour. Sur l'eau on pouvait distinguer une trainé, surement provocé par un bateau, et surement énorme. Mais le bateau des Anges allaient assez vite, ne fut-ce qu'assez pour les ratrapper. Son bateau portait maintenant le nom de Kyuusei. Un nom très révélateur signifiant Mort Subite. Ce n'est que deux heures après avoir repéré les traces, qu'ils aperçurent enfin le bateau, ou plutot le batiment. Il était énorme, un navire de guerre de la Marine n'était rien comparé à ça. Tout les hommes paniquaient déjà. Jigoku, confiant, tendit la main vers le bateau ennemi, et un petit trou noir se forma dans sa main. Dès cet instant, le bateau d'en face vint lentement à leur rencontre. On entendit une cloche sonné dessus, surement l'alerte. Jigoku, pressé d'en finir, laissa ses hommes sur place, et parti sur leur bateau. En face de la proue, un siège avec un homme assis dedans. Il portait sur lui une armure de cuir noir, avec un trident bleu azur. Surement le capitaine. Ses hommes s'attaquèrent à Jigoku. Il refit la même chose que chez les Marines, et tous disparurent. Un sort très puissant, mais puisant énormément dans son énergie vitale. Le capitaine se leva. Il se présenta:

Kaikuzaro, Yonkou, ravi de te connaitre, et ravi de tuer.

A peine avait-il fini, qu'il était déjà en face de Jigoku, lui enfonçant son trident dans le ventre, le retirant puis reculant. Jigoku pesait ne rien sentir, et pourtant, son corps était belle et bien transpercé. Réagissant au quart de tour, il sortit ses deux katanas abîmés. Les pointants sur l'ennemi, et un aura noir entoura les épées. Le combat parraissait maintenant égal. Mais pourtant, il ne l'était pas, car prenant sa position de combat, il avait baissé sa garde. En profitant, le Capitaine Yonkou enchaina une longue série d'attaque, blaissant chaques parties du corps non-défendus de Jigoku. Ce qui le fit tombé à genou. Scuintant de sang.

Que viens-tu faire ici... Tu cherches la mort?

Je l'ai déjà croiser, et elle ne m'a rien fait.

Sur ces mots, il se releva, plus déterminé que jamais. Le Capitaine ennemi, mesurant le potentiel de Jigoku, recommença à l'attaquer, mais cette fois-ci, ces attaques étaient parés.

C'est fou ce qu'un homme ne sait pas faire sans ses hommes. Hé bien profites de ma solitude, car mon navire arrive, avec plus de 5000 canons dessus, trois capitaines possédant tout trois des fruits du démon, et mes 15000 hommes.

Arrête tes conneries, même un Shichibukaï pourrait pas se le permettre.

Jigoku hurla un coup, en envoya valser le Yonkou dans le mât de bateau.

Si c'est mon bateau que tu veux, laisse tomber. Il est vieux et lent.

J'ai remarqué ça, j'ai réussi à te rattraper avec une barque.


Le Capitaine esquissa un sourire, et prononça une technique. Jigoku, remarquant à peine avança vers lui. Mais au moment où il fit le premier pas, le Capitaine était derrière lui. Il finissa sa technique, et notre anti-héros, senti son corps se faire couper de part en part, partant de la cuisse gauche, et terminant sur son épaule droite. Jigoku se retourna en évitant de penser à la douleur, et attaqua à nouveau le Yonkou.

Le combat dura quelques heures, mais le bateau n'était pas arrivé. Les hommes ont du surement être intimidés par les bruits de combat.

Bien, je t'ai pas encore fait mal pour le moment, je vais commencer, parce que ça devient long. dit Jigoku.

Prenant son élan, il rangea ses deux sabres, et prit son blanc. Dans l'autre main, une technique qu'il connaissait bien pour avoir vu son père l'utiliser. Une lame de ténèbres, avec un poison qui affaiblit énormément. Il repartit sur son ennemi, toujours le trident à la main. Une vague de lame s'écrasèrent sur l'ennemi, qui paradait le plus qu'il pouvait. Et enfin, la Lame des ténèbres le toucha enfin. Il laissa tombé son trident. Et dit:

Je ne m'avoue seulement vaincu, quand on a réussi à me blesser. Je me présente, Kaikuzaro l'Intouchable. Si tu décides de m'achever, fais le de ta plus belle lame, ou alors avec celle-ci.

Il montra une épée rouillée posé en équilibre contre son siège. Jigoku la fit venir à lui grâce à ses pouvoirs, et sans attendre une minute de plus, il trancha a tête du Yonkous. Le voilà Empereur Pirate. Mais il tomba inconscient. Ces hommes décidèrent enfin de s'approcher, n'entendant plus rien.

Des centaines de kilomètres plus loin, l'Amiral de l'île flottant était en communication avec son den-den mushi. Il parlait avec un autre Amiral. Ils étaient en train d'estimer sa prime.

Mais attendez, je ne vous dit pas n'importe quoi! Il est dangereux, il a téléporté, ou tué une quinzaine de Marine, rien que parce qu'il n'était pas content. Il a défoncé une porte en acier de deux mètres d'épaisseur. Et surtout, il aurait pu ME TUER!

Je me demande pourquoi il l'a pas fait. Hin hin hin. Enfin, passons aux choses sérieuses. Je propose 250 000 000 de Berries.

Et moi je dis plus, mais on va voir avec les autres.



Jigoku, maintenant devenu Empereur Pirate, reparti sur Grand Line pour trouver un équipage valable. Parce qu'il sait qu'à part lui, personne ne trouveras le One Piece.

_________________


Dernière édition par Jigoku le Mar 25 Aoû - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : ATOP est mon sanctuaire.
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Points de Renom:
0/0  (0/0)
Points d'Honneur:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Mer 9 Sep - 20:18

Fiche à éditer avec le nouveau formulaire.

_________________
||¦¦-~I'm your master, you're my slave.~-¦¦||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-op.forumactif.org/
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : ATOP est mon sanctuaire.
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Points de Renom:
0/0  (0/0)
Points d'Honneur:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Ven 11 Sep - 11:31

Je ne te dis pas Bienvenue car tu connais la maison depuis un certain temps déjà. ^^

Je t'ai dis quelques points à modifier sur la chat box mais je préfère tout te dire ici, comme ça tu pouras tout faire d'une seule édition.

Premier Point : la toute première chose qui me dérange est le Pouvoir Spécial de Jigoku ; il ressemble beaucoup trop au Haki et notamment aux propriétés du Hakis des Rois. Ilest évident qu'avec un Grade et un FDD comme les tiens je ne peux pas t'accorder ce pouvoir (en plus tu as une des 21 Lames, ce qui n'est pas rien). Néanmoins je peux te proposerde créer un nouveau Pouvoir Spécial si tu tiens tant à ce que Jigoku possède une aura para-normale. Voic ce pouvoir et sa description, à toi de me dire si tu le veux ou pas : Aura Divine : l'Aura Divine est un don de naissance que très peu de personnes possèdent, ni même connaissent. Ce pouvoir a été découvert suite à la mort de Monkey D. Luffy, les raisons de l'existence de l'Aura Divine ne sont pas claires mais ceux qui l'utilisent peuvent faire ressentir leurs sentiments les plus forts actuels rien que par leur simple présence, volontairement et involontairement pour ceux qui ne sont pas très avancés dans la maîtrise de leurs pouvoirs.

Deuxième Point : je passerai directement à l'histoire car le reste est correct (sauf le code règlement mais je reviendrai dessus plus tard). Donc la première chose qui me dérange chez ton peronnage c'est qu'il maîtrise à la perfection son pouvoir dès qu'il mange le Fruit Yami Yami No Mi, alors qu'il ne sait même pas quels pouvoirs il va recevoir (un Logia mérite une meilleure découverte et un apprentissage plus long pour ce qui est de la maîtrise complète des pouvoirs)... Ah! Et on sait pourquoi Jigo tue son père (d'ailleurs le fait que celui-ci ait le Yami Yami est énormissime mais bon...) mais sa mère? À moins que ce soit par pure folie bien sûr. Pour ce qui est de la dague en Seki je ne dirai rien puisque tu ne l'as plus.

Troisième Point : toujours dans l'histoire, Jigoku rencontre un Amiral dans un QG de la Marine... Dans le Nouveau Monde! Ors, vu que le Nouveau Monde est contrôlé par les Yonkous et que Marijoa est la dernière île de Grand Line qui fait office de capitale au Gouvernement et à la Marine, on peut conclure qu'il n'y a pas trace de QG ou même de Base de la Marine dans cete partie du monde de One Piece. Il faudra te contenter de Grand Line, à savoir aussi qu'un Amiral ne va pas perdre son temps à rester dans un QG, les Amiraux bougent autant que leurs subalternes et s'occupent des Pirates les plus puissants si besoin est. Il va falloir baisser de pas mal le grade du supérieur direct de Jigoku ET aussi le grade obtenu par Jigoku après très peu de service (il passe de simple recrue à Vice-Amiral, alors qu'une longue liste de grades l'attend dans la Marine).

Quatrième Point : j'ai remarqué que les rares fautes que tu faisais sont les fautes de conugaison du Passé simple à la troisième personne la plupart du temps (je cite "il attenda"... La bonne terminaison est "it" pour la majorité des verbes Wink ), fais en sorte de te relire et de orriger ces fautes là car ça gâche la bonne lecture de ton bon récit.

Cinquièmement : Jigoku est Empereur Pirate ouais... Mais je ne suis pas d'accord par rapport au fait qu'il tue aussi facilement un Yonkou, ok il en prend plein la tronche mais la démonstration de puissance faite n'est pas digne des Yonkous très franchement. Tu dois absolument changer le fait que Kaikuzaro est Empereur car ce n'es crédible un homme de ce grade si faible. Après il y a ta prime, je crois t'avir déjà dit que tout le monde commençait à zéro, même les Yonkous. Wink

Sur ce, j'ai à peu près tout dit. Il y a beaucoup de choses à revoir mais je pense que tu devrais t'en sortir. Bon courage l'ami! Smile

_________________
||¦¦-~I'm your master, you're my slave.~-¦¦||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-op.forumactif.org/
Jigoku
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 28
Localisation : Kyuusei.
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/100  (0/100)
Points de Renom:
0/5000  (0/5000)
Points d'Honneur:
0/2000  (0/2000)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Sam 12 Sep - 12:45

T'as presque fait un post plus long que mon histoire ^^ Je te fais ça dimanche, pasque j'ai beaucoup de choses à faire aujourd'hui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Nombre de messages : 316
Localisation : ATOP est mon sanctuaire.
Date d'inscription : 23/04/2009

Feuille de Personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Points de Renom:
0/0  (0/0)
Points d'Honneur:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   Sam 26 Sep - 14:59

Du nouveau? J'envoie tout ça à la corbeille le week-end prochain s'i n'y a toujours pas de nouvelles.

_________________
||¦¦-~I'm your master, you're my slave.~-¦¦||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-op.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jigoku Kuriyami [à valider]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jigoku Kuriyami [à valider]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Verso ;D [100%] A valider
» ▌■▪A fraternal oath▪■▐ → [A Valider ou non]
» F.T Anya Bella [Valider]
» Erreur adresse mail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After The One Piece :: Flood-
Sauter vers: